par marque

Contention veineuse : bien choisir ses bas et collants de contention

Si les bas de contention sont encore associés dans nos esprits aux bas de nos grand-mères, il s'avère qu'ils ont depuis quelque peu évolué. Certaines marques, comme Sigvaris, Thuasne ou Gibaud proposent désormais des modèles à la fois efficaces et esthétiques. Mais pourquoi porter des bas de contention ? Dans quels cas ? Comment les choisir ? Comment gérer l'insuffisance veineuse au quotidien ?
 


Bas de contention : à quoi servent-ils ?

Bas de contention : à quoi servent-ils ?


L'insuffisance veineuse est l'une des pathologies les plus fréquentes, se caractérisant par des troubles de la circulation veineuse. Les veines de nos jambes font remonter le sang jusqu'au cœur. En cas d'insuffisance veineuse, les valvules (sorte de clapets) qui empêchent d'ordinaire le sang de redescendre connaissent un dysfonctionnement, associé à une perte de tonicité de la paroi veineuse, ce qui a pour conséquence de laisser stagner le sang dans les membres. La circulation sanguine est alors perturbée.

Le système de compression apporté par les bas de contention participe alors à guider le flux veineux de bas en haut. Les collants de contention aident ainsi à soulager la douleur en redynamisant la circulation sanguine.

Certains facteurs peuvent favoriser les problèmes veineux, comme l'hérédité, les changements hormonaux (grossesse, ménopause...), le vieillissement des parois veineuses. Les bas ou collants de contention sont ainsi généralement prescrits dans les cas suivants :
  • grossesse
  • problèmes veineux (varices, thromboses...)
  • prévention d'un long voyage
  • en cas de station debout prolongée
  • après une opération.


Suis-je sujet à l'insuffisance veineuse ?


Les problèmes de circulation sanguine ne touchent pas uniquement les femmes mais aussi certaines personnes dès l'adolescence, et même les hommes. Les symptômes révélateurs d'une insuffisance veineuse sont généralement le mal de jambes, les chevilles gonflées. A terme, certaines complications peuvent également survenir, comme les varices, les difficultés à marcher qui peuvent amener à une immobilisation de la personne touchée, et être par la suite à l'origine de phlébites, qui peuvent elles-mêmes conduire à des troubles cardiaques et pulmonaires.
 
 

Quelle classe de contention choisir ?


Les bas de contention se classent en plusieurs catégories, selon le niveau de contention requis.
  • les bas et collants de contention de classe 1 sont destinés aux personnes restant debout de manière prolongée ou s'exposant à de longs voyages. Ils ont plutôt une fonction de prévention.
  • les bas et collants de contention de classe 2 s'adressent aux patients venant de subir une opération des veines, aux femmes enceintes et aux personnes présentant des varices ou des gonflements des jambes.
  • les bas et collants de contention de classe 3 sont plutôt conseillés aux personnes ayant déjà présenté des thromboses veineuses ou d'importants gonflements des jambes.

Le choix de la pression dépend notamment de l'activité du sujet, s'il est alité ou s'il exerce une activité physique par exemple.
 


Bas, chaussettes et collants de contention: savoir prendre ses mesures


Pour bien choisir sa contention, outre le niveau de compression, il vous faut impérativement prendre correctement vos mesures, le matin de préférence (en cas de gonflement des membres, les mesures seraient faussées).
 
 

Pour les chaussettes de contention
 

Pour les bas et collants de contention
 

1. Mesurez le tour de cheville au plus fin (au-dessus de la malléole).

1. Mesurez le tour de cheville au plus fin (au-dessus de la malléole).

2. Mesurez le tour de mollet au plus large.

2. Mesurez le tour de cuisse au plus large.

3. Pour la hauteur, prenez les mesures de la demi-jambe du sol au pli du genou.

3. Pour la hauteur, prenez les mesures de la jambe du sol à l'entrejambe.


Si vos dimensions correspondent à plusieurs tailles, optez pour la plus grande.
 


Savoir enfiler correctement ses bas de contention


Quelques astuces simples vous permettront d'enfiler aisément vos bas, chaussettes et collants de contention :
  • Introduisez la main à l'intérieur du bas pour pincer le talon.
     

  • Retournez le bas jusqu'à hauteur du talon.
     

  • Introduisez le pied dans le bas en positionnant correctement le talon.
     

  • Déroulez progressivement le bas sur votre jambe (sans le tirer d'un seul mouvement jusqu'en haut).
     

  • Veillez à manipuler le bas avec précaution pour éviter tout accroc (sans bague). Respectez bien les consignes, au risque d'abîmer le maillage.
     

  • Vous pouvez également vous aider d'un enfile-bas, qui vous permettra d'enfiler plus facilement et sans effort vos bas.

 


Nos bas de contention sur Equipmedical


Vous retrouverez parmi notre matériel médical chaussettes, bas et collants de contention de marque Sigvaris, Thuasne ou Gibaud, de matières, coloris et motifs variés.

Parmi les chaussettes de contention, nous proposons les modèles de chaussettes de contention Sigvaris pour homme et femme de la classe 1 à 3, les chaussettes de contention Thuasne de la classe 1 à 2 pour femme et de la classe 1 à 3 pour homme, les chaussettes de contention Gibaud pour homme et femme de la classe 1 à 3.

Parmi les bas de contention, vous avez les choix entre les bas de contention Sigvaris pour femme de la classe 1 à 3 et de classe 2 pour homme, les bas de contention Thuasne pour femme de la classe 1 à 2 et de classe 2 pour homme, les bas de contention Gibaud pour femme de la classe 1 à 3 et de classe 2 pour homme.

Parmi les collants de contention, pour femme uniquement, vous retrouverez dans notre rubrique dédiée les collants de contention Sigvaris des classes 1 et 2, les collants de contention Thuasne de classe 2 et les collants de contention Gibaud de la classe 1 à 3.
 


Insuffisance veineuse : conseils pour stimuler la circulation sanguine


Quelques conseils simples peuvent contribuer à diminuer l'insuffisance veineuse : Insuffisance veineuse : conseils pour stimuler la circulation sanguine
 
  • Pour dormir, surélevez vos jambes (à l'aide d'un coussin par exemple).
  • Pendant la douche, terminez toujours pas un jet d'eau froide de la cheville vers le mollet.
  • Evitez de porter trop souvent des talons.
  • Pratiquez une activité sportive qui stimule la circulation sanguine, comme la marche, le vélo ou la natation.
  • Ecourtez si vous le pouvez les stations debout prolongées.
  • Limitez votre consommation d'alcool, qui provoque une dilatation des veines.
  • Entretien : les bas de contention se lavent à la machine pour la plupart (évitez l'utilisation du sèche-linge). Placez-les dans un filet de lavage de préférence et utilisez un produit de lavage adapté, sans assouplissant. Séchez-les plutôt à plat.