par marque

Hypertension : mesurer sa tension à domicile

Particularité de l'hypertension artérielle : elle ne présente bien souvent aucun symptôme. D'où son nom de « mal silencieux ». Quelques explications alors sur la nécessité de réaliser des auto-mesures de sa tension à domicile.



Un point sur l'hypertension artérielle

 
L'hypertension désigne en fait une hyper-pression du sang dans les artères. 2 pressions sont mesurées lors d'une prise de tension : la pression artérielle systolique (PAS), qui correspond à la pression maximale des artères lorsque le sang est expulsé du cœur, et la pression artérielle diastolique (PAD), qui désigne la pression minimale des artères lorsque le cœur se remplit.

On parle d'hypertension artérielle lorsque plusieurs mesures révèlent que la pression artérielle systolique est supérieure à 140 mmHg et/ou la pression artérielle diastolique est supérieure à 90 mmHg.

Certains facteurs de risques ont été identifiés : attention à la consommation excessive de sel, à l'alcool, à la sédentarité, à l'excès de poids/obésité, au tabac et au stress. Il s'agit de facteurs récurrents observés dans les cas d'hypertension. Les antécédents familiaux et l'âge se sont aussi révélés des causes de l'hypertension.

A long terme, l'hypertension peut devenir un facteur de risque pour d'autres pathologies, comme :
  • les troubles cardiaques et vasculaires
  • l'athérosclérose (formation de plaques d'athérome)
 

Pourquoi l'automesure à domicile ?


L'intérêt de l'automesure à domicile : le médecin traitant peut suspecter une hypertension artérielle. Dans ce cas, il peut demander au patient de réaliser des automesures à domicile, pour confirmer son diagnostic. En effet, une hypertension est avérée après plusieurs mesures régulières, car il peut y avoir des variations, liées par exemple au stress, l'effort ou la fatigue. Mesurer sa tension à domicile permet alors d'avoir une moyenne stable sur la pression artérielle du patient.

De même, une fois un diagnostic est établi, mesurer sa tension sera un indicateur sur l'observance du traitement.



Comment choisir son tensiomètre ?


Il existe différents types de tensiomètres (manopoire plutôt réservés aux professionnels de santé, au bras ou au poignet), mais les tensiomètres au bras sont néanmoins les plus recommandés, car plus fiables. Attention, la taille du brassard doit être adaptée, car les mesures risquent d'être faussées dans le cas contraire.
  • Tensiomètre au bras : l'idéal pour l'automesure à domicile, en particulier pour les personnes ne pouvant supporter l'immobilité.
  • Tensiomètre au poignet : pratique pour les personnes en déplacements. Veiller à bien le positionner sur le poignet au niveau du cœur.
Pour en savoir plus sur le choix d'un tensiomètre, rendez-vous sur notre fiche : Choisir un tensiomètre.



Automesure à domicile : comment s'y prendre ?


Avant la mesure, observer un repos de 5 minutes. A prendre le matin à jeun, avant de prendre les médicaments ou le soir avant le coucher et la prise de médicaments.

Suivre la « règle des 3 » : prendre sa tension 3 fois le matin et 3 fois le soir pendant 3 jours (de préférence avant la prise de médicaments), en position assise. Il est important que les mesures soient prises au même moment pour être fiables.

Autre technique de mesure à domicile de la pression artérielle qui peut être demandée par le médecin : la MAPA (Mesure Ambulatoire de la Pression Artérielle). Elle est réalisée sur 24h lors d'une période d'activité habituelle. L'appareil, à porter en continu, réalise une mesure de la pression artérielle tous les quarts d'heure le jour et toutes les demi-heure la nuit.

A lire aussi : Choisir un tensiomètre : tensiomètre manuel, tensiomètre électronique, tensiomètre brassard...