par marque

Le traitement de la douleur

Face à l'apparition de la douleur, quelle prise en charge existe-t-il ? A quoi sert le pousse-seringue ? Existe-t-il des traitements non médicamenteux ?



Contre la douleur, une prise en charge adaptée

 

Traitement de la douleurSi l'on rencontre la douleur à tout âge, les plaintes douloureuses sont de plus en plus nombreuses avec l'âge,  qu'elles soient musculo-squelettiques, dues à l'arthrose, à d'éventuelles chutes ou à une quelconque pathologie. En institution, la douleur est encore plus fréquente. Certaines situations induisent des douleurs chroniques, telles que les cancers, de longues immobilisations au lit ou au fauteuil.

La prise en charge de la douleur nécessite de questionner le patient et/ou son entourage quand c'est possible. Cela permet de connaître précisément l'emplacement de la douleur et son intensité. Des outils d'évaluation (comme l'utilisation d'une échelle de 0 à 100) peuvent ainsi permettre de mieux définir l'intensité de la douleur.

Dans la prise en charge de la douleur, il est important de maintenir un effet antalgique constant par une posologie régulière. La voie orale est privilégiée quand elle est possible, mais on a recours à la voie intraveineuse si le patient vomit et donc ne peut garder les médicaments pris par voie orale, ou s'il a des troubles de la déglutition ou de la conscience.



Prise en charge hors médicaments

 

Quand l'état du patient le permet, la kinésithérapie fait partie de la prise en charge de la douleur. Elle permet de réduire les contractions musculaires, d'éviter l'engourdissement des membres, de maintenir une certaine motricité et d'éviter l'apparition d'escarres.  A lire : Escarres : causes, symptômes, prévention.

La neurostimulation peut aussi être réalisée : une électrode est placée sous la peau,  et envoie des impulsions électriques faibles, empêchant le signal de la douleur d'atteindre le cerveau. Pour cela, on utilise des électrostimulateurs destinés au traitement de la douleur, comme le Direct Tens.



L'administration de médicaments avec le pousse-seringue

 

Le pousse-seringue permet d'administrer à un patient des solutions et médicaments en débit continu, par voie intraveineuse, épidurale et sous-cutanée.

Il existe des modèles de PSE plus ou moins sophistiqués, à choisir en fonction de l'usage auquel ils seront destinés. Pour la plupart des pousse-seringues, il y a un calcul automatique du débit basé sur le dosage, la concentration, le poids du patient.

Il existe des pousse-seringues à plusieurs voies (généralement deux), ce qui permet une injection en différents sites de différents médicaments à un même patient.

Plusieurs possibilités de programmation :
  • Volume / Débit
  • Sur batterie ou sur secteur
  • Alarmes programmables
A savoir :
En cas de choc, l'appareil doit impérativement passer en révision.
Les batteries doivent faire l'objet d'une maintenance régulière.

Les critères de choix principaux d'un pousse-seringue varient selon le mode d'utilisation, la facilité de réglable et les capacités du dispositif en ce qui concerne dose et débit d'injection.

Sur Equipmedical, nous proposons trois modèles de pousse-seringues : les modèles à une voie, comme le Perfusor space et le pousse-seringue mono-voie Phoenix M-CP, et les pousse-seringues à 2 voies, à l'image du pousse-seringue 2 voies Phoenix D-CP. Tous sont conçus pour être utilisés par des professionnels de santé, en établissements de soins, en soins à domicile ou soins ambulatoires.


A lire aussi :
Oxygénothérapie à domicile : traitement de l'insuffisance respiratoire
Coussins de positionnement
Quel matelas anti-escarres choisir ?