par marque

Les problèmes de peau liés à l'incontinence

L'incontinence peut être, associée à d'autres facteurs, synonyme de problèmes cutanés, en particulier chez les personnes alitées. D'où viennent ces problèmes de peau ? Peut-on les prévenir ? Comment les soigner ?
 


Incontinence : origines des problèmes de peau


L'incontinence, caractérisée par des pertes d'urine incontrôlables, peut toucher toutes les tranches d'âge : les jeunes enfants, les femmes enceintes au cours de leur grossesse, toute personne après une opération au niveau de l'appareil urinaire, par exemple. En revanche, les personnes alitées ou à mobilité réduite sont les plus exposées aux problèmes de peau qui peuvent survenir en cas d'incontinence, notamment lorsqu'elles sont âgées. Pourquoi ?
 

Caractéristiques de la peau


La peau est composée de 3 couches principales : l'épiderme, le derme et l'hypoderme.

Les cellules présentes à la surface de l'épiderme jouent le rôle de barrière face aux agressions extérieures. D'ordinaire présentes en quantité, leur nombre diminue avec l'âge. La peau devient alors poreuse, fragile et s'assèche. La barrière cutanée, altérée, dans ces conditions, n'exerce plus son rôle : elle laisse ainsi pénétrer bactéries, infections...

Les problèmes de peau chez les personnes incontinentes peuvent ainsi être favorisés par d'autres facteurs annexes :
 
  • L'humidité
  • L'incontinence fécale (prolifération de bactéries)
  • Des produits d'hygiène inadaptés
  • Une solution d'incontinence inadéquate
  • Une toilette intime trop fréquente ou mal réalisée

Généralement, ce n'est pas un seul élément qui va déclencher une plaie, mais un ensemble de facteurs qui, combinés, vont venir fragiliser la peau : humidité, produits irritants, bactéries fécales, pH déséquilibré, microbes...

Les personnes âgées, alitées ou à mobilité réduite sont ainsi les plus exposées à ces problèmes cutanés, de par la fragilité de leur peau et/ou leur incapacité à parer aux problèmes qui surviennent (impossibilité de se changer seules par exemple).

L'humidité (urine, transpiration) rend la peau plus sensible aux frottements et aux irritations, mais elle favorise aussi la prolifération des microbes et bactéries : rien de tel qu'un environnement chaud et humide pour leur permettre de se développer. De plus, lorsque la peau est sèche, comme c'est souvent le cas chez les personnes âgées, les plaies de pression sont favorisées dans le cas d'un alitement prolongé, la peau étant fragilisée.
 
 

Problèmes de peau : comment se manifestent-ils ?

 
Les symptômes des problèmes de peau liés à l'incontinence sont généralement :
 
  • Démangeaisons, rougeurs
  • Prurit (irritation cutanée)
  • Erythème fessier (inflammation de la peau)
  • Douleurs
  • Blessures liées au grattage

Avec la vieillesse, la peau se fragilise car elle est asséchée et affinée, donc plus sensible aux agressions extérieures (frottements, humidité...) Elle est aussi particulièrement déshydratée. Pour vérifier cela, on peut procéder au test du pli cutané sur les personnes âgées incontinentes qui restent alitées : il suffit de pincer légèrement leur peau sur le dessus de la main. Si celle-ci ne se remet pas en place immédiatement après le pincement, la peau est déshydratée.

Il est également important de surveiller les zones à risques chez une personne incontinente : une inflammation dans les plis cutanés ou dans les zones en contact avec l'urine et/ou les selles est fréquente.

Complications possibles : si la peau n'est pas soignée, certaines complications peuvent apparaître. Ainsi, des problèmes de peau combinés à une pression cutanée plus ou moins importante (lorsque que le patient est alité généralement), peuvent amener à l'apparition d'escarres, dans les cas avancés.
 
 

Prévenir les problèmes de peau liés à l'incontinence

 

Crème incontinence

Afin de prévenir les problèmes de peau chez les personnes incontinentes, certains gestes simples à effectuer lors de la toilette quotidienne peuvent être suivis simplement : 
  • En séchant la personne, mieux vaut tamponner la peau plutôt que de la frotter, pour ne pas la fragiliser. Une fois la toilette terminée, il est possible d'appliquer des crèmes de soin adaptées pour protéger la peau de la sécheresse et des irritations causées par l'humidité (urine, transpiration). Choisissez-les au pH neutre pour préserver l'équilibre de la peau.
  • Il est préférable d'éviter le talc sur les zones sensibles, car celui-ci risque de boucher les pores et empêcher ainsi à la peau de respirer et aux produits hydratants de pénétrer.
  • Utilisez des produits de qualité et gardez une certaine constance dans la méthode de soins utilisée.
  • Le nettoyage de la peau souillée doit se faire aussi rapidement que possible après une fuite, pour éviter le contact prolongé avec l'urine et les selles.
  • Les protections doivent être bien ajustées et choisies à la taille de la personne, avec une absorption qui lui convient.
  • Il ne faut pas oublier de changer régulièrement de protection les personnes alitées qui n'ont pas conscience de leur état (type Alzheimer par exemple) : pour cela, certaines protections sont équipées d'un témoin d'humidité, qui permet de contrôler de façon externe le moment où la protection doit être changée. De même, une protection plus grande n'est pas forcément plus efficace : celle-ci doit surtout être ajustée à la taille du patient.

Dans tous les cas, consultez un médecin ou un dermatologue dès qu'un problème de peau apparaît. Il vous prescrira alors les soins adaptés au cas observé.