par marque

Obésité : causes, risques et prévention

L'obésité devient peu à peu l'un des maux principaux de notre société : malbouffe, sédentarité, mauvaise hygiène de vie... Quels risques présente-t-elle réellement sur la santé ?


L'obésité, qu'est-ce que c'est au juste ?


Selon l'OMS, il s'agit d'une « accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé ».
En somme, elle désigne un apport trop important de calories à l'organisme par rapport à l'énergie dépensée.

La prise de poids au niveau de la région abdominale est appelée obésité androïde.
La prise de poids au niveau des hanches et/ou des cuisses est appelée obésité gynoïde.


Diagnostic de l'obésité

  • l'IMC (Indice de Masse Corporelle) : il s'agit de l'indice le plus utile, même s'il n'indique pas où sont stockées les réserves de graisse.
Exemple : pour une personne pesant 60 kg et mesurant 1,60m. IMC = 60/1,6² = 23,4.

Le poids idéal, ou plutôt « poids santé » est caractérisé par un IMC entre 18,5 et 25.
Un surpoids est révélé par un IMC entre 25 et 29,9.
On parle d'obésité quand l'IMC est égal ou supérieur à 30, et l'obésité devient morbide au-dessus de 40.
  • le tour de taille. Il est souvent utilisé en complément de l'IMC. Il permet de mettre en évidence un excès de graisse au niveau de l'abdomen. Il suffit d'un mètre ruban, avec indicateur IMC pour certains, pour mesurer cet indice.
  • le rapport tour de taille / tour de hanches. Il mesure la répartition de la masse graisseuse dans le corps. Il est aussi possible de mesurer les réserves de gras à l'aide d'une pince pour mesure de la masse graisseuse, à partir d'un pli cutané.
Un bilan sanguin peut aussi être effectué, notamment au niveau lipidique (graisse).


Obésité : les causes possibles


S'il est possible qu'il y ait une prédisposition génétique, celle-ci mène rarement seule à l'obésité. Il s'agit plutôt de la combinaison de plusieurs facteurs :
  • Excès de matière grasse, de sel, de sucre... En bref, une mauvaise alimentation, ou une alimentation déséquilibrée.
  • Un mode de vie sédentaire, pas assez d'activité physique. Le manque de sommeil et la consommation d'alcool peuvent aussi jouer sur l'obésité.
  • Le stress, l'anxiété et des facteurs hormonaux peuvent aussi favoriser l'obésité.
  • La prise de certains médicaments (antidépresseurs, corticoïdes, antiépileptiques).
 

Obésité : quelles conséquences ?


Les conséquences de l'obésité peuvent être nombreuses :
  • Problèmes cardiovasculaires
  • Cholestérol
  • Diabète de type 2
  • Hypertension
  • Problèmes respiratoires
  • Apnée du sommeil
  • Atteinte au niveau des articulations
  • Certains cancers
  • Grossesses à risques
  • Diminution de l'espérance de vie


Prévenir l'obésité : faire de l'hygiène de vie une priorité


Effectuer un bilan médical permettra d'identifier les causes du surpoids, et les éventuelles conséquences déjà subies par l'organisme. Ensuite, un bilan énergétique peut permettre de rééquilibrer les calories en fonction de l'énergie dépensée par l'organisme.

Souvent, une alimentation rééquilibrée, la prise ou reprise d'une activité physique, un sommeil adapté et une meilleure gestion du stress permettent souvent de limiter la prise de poids. Le suivi de l'obésité passe généralement par la consultation régulière d'un nutritionniste ou diététicien.