par marque

Prendre soin de ses reins

Lorsque les reins ne fonctionnent pas correctement, l'organisme se retrouve petit à petit empoisonné par les déchets qui ne sont plus éliminés. Seulement, un dysfonctionnement des reins peut rester souvent silencieux. Comment garder ses reins en bonne santé ?



Un mal silencieux

 

Le rôle des reins est de filtrer le sang afin de produire l'urine et ainsi éliminer les déchets toxiques. Ils ont également pour rôle de maintenir une teneur en eau correcte et de produire une hormone nécessaire à la formation des globules rouges.

Les personnes touchées peuvent en effet rester en bonne santé apparente avec des reins fonctionnant uniquement à 10 ou 20% de leur capacité normale.

Cependant, il peut exister quelques signes avant-coureurs, bien qu'aucun ne soit pour autant spécifique aux troubles des reins : besoin fréquent d'uriner, fatigue, mauvais goût dans la bouche, perte d'appétit, nausées, crampes nocturnes, gonflement des paupières.

Outre ces symptômes, on peut aussi suspecter une maladie des reins en cas d'anomalie (protéines dans les urines, infections urinaires fréquentes...)



Reins : que se passe-t-il quand ils fonctionnent mal ?

 

Les cellules qui composent le rein se détruisent peu à peu, ce qui va entraîner :
  • Des déchets qui s'accumulent dans le sang
  • La moelle osseuse qui ne produit plus assez de globules rouges : apparition d'une anémie
  • Une rétention de sel et/ou de potassium
Face à une insuffisance rénale, seule une prise en charge précoce permettra d'éviter des traitements lourds (dialyse, greffe).

Les reins peuvent perdre plus de 90% de leurs fonctions avant d'entraîner une baisse de la production d'urine. Arrivé à ce stade, le recours à la dialyse est souvent indispensable et les chances de récupération sont très faibles. D'où la nécessité d'un dépistage précoce.



Insuffisance rénale : des causes multiples

 

Les causes d'une insuffisance rénale chronique peuvent être nombreuses : hypertension artérielle, diabète, vieillissement, maladies génétiques, maladies inflammatoires du rein, intoxications médicamenteuses...



Quelles sont les personnes à risque ?

 

Certaines personnes peuvent se révéler à risques :
  • les personnes de plus de 60 ans
  • les hypertendus
  • les diabétiques
  • les sujets à antécédents familiaux de maladies rénales
  • les personnes atteintes d'une infection virale, comme l'hépatite ou le VIH
  • certains traitements connus pour avoir des effets toxiques
Toutes ces personnes devraient se soumettre régulièrement à un dépistage tous les ans.



Comment protéger ses reins ?

 

Pour dépister une anomalie des reins :
  • contrôler régulièrement sa tension : si elle est élevée, elle peut révéler une maladie des reins
  • test urinaire
  • prise de sang
  • pratiquer une activité physique régulièrement
  • boire beaucoup d'eau
  • avoir une alimentation équilibrée
  • ne pas fumer