par marque

Sclérose en plaques : quelle maladie au juste ?

Si la sclérose en plaques est un terme connu pour la plupart d'entre nous, les caractéristiques de la maladie restent souvent inconnues. Un point sur la maladie, à l'occasion de la Journée mondiale de la Sclérose en Plaques (SEP), ce 27 mai.


La sclérose en plaques, qu'est-ce que c'est ?


Sclérose en plaques La sclérose en plaques est une maladie auto-immune qui touche le système nerveux central, essentiellement le cerveau, les nerfs optiques et la moelle épinière. La myéline, substance qui entoure et protège les nerfs, est endommagée. Elle modifie donc la transmission des influx nerveux.

Dans la majorité des cas, la sclérose en plaques évolue par « poussées » : les symptômes apparaissent, disparaissent puis réapparaissent, ou de nouveaux surviennent. Ces poussées peuvent altérer la mobilité de la personne atteinte, et laisser des séquelles irréversibles.

Lors d'un examen IRM, les zones du système nerveux touchées apparaissent sous forme de plaques, d'où le nom de la maladie.


Quelles en sont les causes ?


Les causes de la sclérose en plaques restent encore inconnues. D'après les recherches, elle serait issue de différents facteurs environnementaux (manque de soleil...), génétiques et héréditaires. Certains virus contractés pendant l'enfance pourraient favoriser l'apparition de la maladie. Les femmes jeunes (entre 20 et 40 ans le plus souvent) sont plus touchées que les hommes, sans que l'on en sache les raisons.


Comment se diagnostique la maladie ?


Il n'existe aucun test spécifique. Le diagnostic passe par une étude clinique, une IRM pour détecter la maladie, et une ponction lombaire peut être effectuée, pour écarter toute infection à l'origine des symptômes.


Quels symptômes ?


La difficulté de cette maladie réside dans le fait que ses manifestations et son évolution sont extrêmement variables d'un individu à l'autre. Chaque cas est unique.

Parmi les principaux symptômes :

Sclérose en plaques : quelle évolution ?


Étant donné la singularité de la maladie selon chaque patient, il est difficile de prévoir son évolution.

La sclérose en plaques peut se manifester de façon légère, sans de réels symptômes invalidants, tout comme elle peut être particulièrement lourde à subir dans les gestes du quotidien.

Il existe 3 formes de la maladie :
  • la forme récurrente ou rémittente : sclérose en plaques caractérisée par des phases de poussées et de rémissions. C'est la forme la plus courante.
  • la forme secondaire progressive : les poussées sont fréquentes, mais pas de rémissions complètes. Cette phase fait souvent suite à la forme récurrente ou rémittente.
  • la forme primaire progressive : il n'y a pas vraiment de poussées ni de rémissions : l'évolution de la maladie est constante.
L'objectif principal est de prévenir les complications liées au handicap.