par marque

Un point sur la maladie de Parkinson

En étant l'une des principales causes de handicap neurologique, la maladie de Parkinson reste mal connue. De quoi souffrent les personnes atteintes ? Peut-on en guérir ?



Maladie de Parkinson : de quoi s'agit-il ?


Il s'agit d'une maladie dégénérative provoquée par la mort lente et progressive de neurones dans le cerveau. La destruction de ces cellules provoque un mauvais contrôle des mouvements : les personnes atteintes ont alors des mouvements incontrôlés, rigides et parfois difficiles à réaliser.

Les causes restent souvent inconnues dans la plupart des cas. Un ensemble de facteurs génétiques et environnementaux peuvent être en cause.




Quels symptômes ?


Ces symptômes apparaissent souvent après 50 ans.

Au début, ils peuvent passer inaperçus, car pouvant en apparence être associés à un vieillissement normal. Malheureusement, quand la maladie apparaît, le stade est déjà avancé : des cellules ont déjà été détruites.

Signe souvent le plus apparent au début : des tremblements d'une main, au repos uniquement. Si ce tremblement survient lorsque la personne effectue un mouvement, ce n'est pas un signe de la maladie de Parkinson.

Parmi les autres signes de la maladie :
  • Membres raides, résistance à la mobilisation
  • Perte de coordination des mouvements
  • Difficultés de mouvements
  • Démarche hésitante
  • Perte d'équilibre, déséquilibre en arrière
  • Arrêt des tremblements lors des mouvements
  • Esprit confus dans les stades les plus avancés


Y-a-t-il des personnes à risques ?


Les hommes semblent plus souvent touchés que les femmes. Dans de rares, cas, il peut y avoir une prédisposition génétique.

Les personnes atteintes souffrent souvent de dépression, voyant leur autonomie se limiter petit à petit.



Comment agir ?


Chaque patient présentant des signes et symptômes particuliers, l'évolution de la maladie variera fortement d'une personne à l'autre.

Il est important pour les personnes atteintes de rester actives et de faire de l'exercice autant qu'elles le peuvent, ce qui va favoriser la mobilité, l'équilibre et la coordination des mouvements. Il leur est aussi possible de fortifier leurs articulations avec des exercices adaptés.  Le kinésithérapeute pourra jouer un rôle important auprès du patient.

Il devient pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson indispensable de prévenir les chutes. Avec l'évolution de la maladie, marcher deviendra plus compliqué. Il est alors temps de prendre certaines mesures : épurer les pièces, aménager l'espace, supprimer tous les objets susceptibles de provoquer une chute (tapis, fils électriques, semelles glissantes...) Un ergothérapeute pourra aider à réorganiser un espace sécurisé.

A savoir : La maladie de Parkinson est à dissocier de la maladie d'Alzheimer. Dans le premier cas, le sujet reste  généralement conscient de son état tandis que dans le cadre d'Alzheimer, la personne atteinte perd souvent le contact avec la réalité.

En savoir plus :
Maintien à domicile : favoriser le quotidien des personnes âgées
Maintien à domicile : pour une maison facile à vivre
Aide aux repas : couverts ergonomiques et accessoires adaptés à la préhension
Aides au quotidien : favoriser le maintien à domicile