Service client : 9h - 19h30 02 31 343 423

Comment choisir son thermomètre ?

October 31, 2018 10:10

Accessoire indispensable de la trousse à pharmacie familiale ou médicale, le thermomètre permet de contrôler en temps réel la température interne du corps et de déceler une éventuelle fièvre dont le degré indique généralement la présence et la gravité d’une pathologie. Afin de répondre à de nombreux usages plus ou moins précis en fonction de la sévérité et de la sensibilité du patient, comme les plus petits et les nourrissons, il existe sous différentes formes depuis le plus classique au gallium au thermomètre professionnel destiné au personnel médical évoluant en cabinet ou en centre hospitalier. Face à ce panel d’équipements divers, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Equipmedical vous aide à choisir au mieux votre thermomètre.

Qu’est-ce que la fièvre ?


Mécanismes

La fièvre est un symptôme caractérisé par une élévation anormale de la température du corps lorsqu’une infection de type viral, bactérien ou allergène, menace l’intégrité de l’organisme. Elle correspond à un signal interne du système de défense immunitaire destiné à alerter l’organisme et à enclencher les premières actions contre l’agent pathogène. Les cellules en charge de cette défense, les globules blancs, sont envoyés via le réseau sanguin jusqu’à la zone infectée afin de lutter contre l’infection, ce qui entraîne une stimulation de l’hypothalamus dont le rôle est de contrôler en permanence la température du corps. Si ces agents infectieux sont plutôt à l’aise dans un milieu tempéré de 37°C, ils le sont beaucoup moins quand elle s’approche de 40°C. Ainsi, pour le patient et son entourage, la fièvre est un signal positif envoyé par le corps et l’indicateur principal de l’évolution de l’infection. C’est la raison pour laquelle, il est primordial de la contrôler le plus souvent possible, notamment chez les enfants en bas âge qui n’ont pas encore les moyens de communiquer sur leur ressenti.
 

Symptômes

Outre la sensation de chaleur qui prévaut lors d’une fièvre, le premier symptôme collatéral se manifeste par de la transpiration. Là aussi, tout est normal. La sudation permet d’une part d’évacuer les toxines liées à l’action des globules blancs sur les cellules infectées et d’autre part de réguler la température afin que celle-ci ne monte pas au-delà du seuil critique. Cette perte d’eau doit être compensée par une hydratation régulière du patient.
D’autre part, la sensation de frissons caractéristique de la fièvre est causée par l’action de l’hypothalamus sur la vasoconstriction des vaisseaux sanguins destinée à conserver la chaleur. Les muscles sont également mis à contribution dans ce phénomène, ce qui explique les courbatures associées à la fièvre.
 

Conséquences possibles

Comme nous l’avons vu, la fièvre est un mécanisme de défense de l’organisme nécessaire à la lutte d’une infection ou d’une pathologie. Elle est généralement le signe que le système immunitaire fonctionne parfaitement et ses symptômes, bien qu’inquiétants, sont tout à fait normaux. Cela dit, elle dispose d’un seuil critique à ne pas dépasser, le plus généralement 41°C. En effet, au-delà de cette température, d’autant plus si elle perdure plusieurs jours, la fièvre est susceptible d’entraîner des dommages importants, irréversibles sur les organes. C’est la raison pour laquelle, le contrôle régulier de la température est très important, afin de prévenir toute aggravation. Et c’est là qu’intervient le thermomètre.
 

Quel thermomètre pour quel usage ?

Le thermomètre existe depuis l’antiquité. Sa forme ancestrale, le thermoscope, permettait de déterminer les différences de températures sans pour autant les mesurer. Puis au fil du temps et des progrès technologiques, cet instrument a gagné en précision et en simplicité au point de devenir un instrument phare de la trousse à pharmacie. Étrangement, son utilisation médicale est beaucoup plus récente puisqu’elle se situe au début du 19ème siècle. Elle s’est ensuite développée très rapidement et propose désormais de nombreuses solutions.
 

Différents moyens de mesurer la fièvre

La prise de température se résume à cinq méthodes principales qui se différencient par leurs niveaux d’efficacité et leur accessibilité.

    • La plus commune chez les particuliers, dans le cadre familial tout au moins, correspond à une mesure rectale. Elle est réputée comme la plus fiable et la plus proche de la température réelle du corps. Elle est préconisée chez les enfants. Cependant, du fait de son caractère intime et de son aspect sollicitant, elle peut être complétée voir remplacée par une prise plus discrète.
    • La deuxième possibilité consiste à glisser le thermomètre dans la bouche du patient. Moins précise, elle présente l’avantage d’être plus accessible que la mesure rectale. La température buccale ne doit pas être prise après avoir bu ou mangé des aliments très chauds. Elle est, par ailleurs, généralement déconseillée aux enfants de moins de 5 ans, pour des questions de sécurité, les plus petits ayant la fâcheuse tendance à mordiller l’embout qui peut casser, surtout si celui-ci est en verre.
    • La prise de mesure axillaire est la moins précise, car l'air ambiant peut perturber la mesure. Il est impératif de s'assurer que les aisselles sont propres et sèches avant toute mesure.
    • Certains thermomètres permettent de mesurer la température corporelle directement sur le front. Cette technique permet de remplacer la traditionnelle apposition de la main.
    • La voie tympanique assure, elle aussi, une mesure rapide, mais requiert une bonne position dans le conduit auditif. Elle est plus généralement utilisée par les professionnels.
    • La dernière possibilité passe par l’infrarouge ou le sans contact. Hygiénique, cette alternative est néanmoins moins précise et demande un rapide calibrage préalable.
 

Précautions d’emploi d’un thermomètre

Malgré sa relative simplicité, la prise de température se doit de respecter quelques précautions élémentaires comme la lecture des instructions indiquées sur la notice accompagnant le thermomètre. D’autre part, afin d’assurer une hygiène parfaite, l’embout de celui-ci doit être nettoyé à l'alcool ou à l'eau et au savon avant et après chaque utilisation, qu’elle se fasse dans un cadre familial ou médical. Comme indiqué plus haut, la voie rectale est préconisée, dans la mesure du possible. Dans la plupart des cas, surtout chez l'enfant, la fièvre est bénigne. Si elle persiste au-delà de 3 jours, il est fortement conseillé de consulter rapidement un médecin.

Quelques gestes simples à adopter en cas de fièvre :
    • Placer l'enfant dans une pièce fraîche et suffisamment aérée (sans courants d'air), et éviter les pièces surchauffées.
    • Éviter de trop le couvrir.
    • Lui donner souvent de l'eau fraîche ou une boisson légèrement aromatisée s'il ne boit pas : il faut avant tout éviter la déshydratation.
    • Consulter si la fièvre s'accompagne d'autres symptômes inhabituels ou perdure.
 

Le thermomètre classique

Originellement à mercure, le thermomètre classique s’appuie désormais sur les qualités similaires du gallium. Sous leur forme liquide, ces deux métaux ont la capacité d’augmenter de volume avec l’augmentation de la température. Contenus dans un tube gradué, leur expansion indique ainsi la mesure de la température corporelle. Pour des raisons sanitaires, le mercure a été abandonné à la fin des années 90 au profit du gallium, moins toxique. Simple d'utilisation et fiable, il est idéal pour les prises par voies buccale, axillaire et rectale. Malgré les nombreuses alternatives, il était, pas si longtemps encore, très populaire dans les familles. Attention, dans certains cas, comme pour un bébé qui gigote par exemple, il peut être délicat d'utilisation. Il est par ailleurs nécessaire de bien l’agiter avant toute mesure afin de faire redescendre le liquide au-dessous de 37°C. 
Vous retrouverez sur Equipmedical le thermomètre sans mercure.
 

Le thermomètre électronique

Semblable au modèle classique, le thermomètre électronique se différencie par son affichage digital à cristaux liquides. Plus rapide, il permet également une lecture plus précise et confortable. Certains modèles permettent même de garder en mémoire la dernière mesure effectuée tout en émettant un bip sonore pour indiquer que la température est stable.
Il se nettoie de la même façon que le thermomètre classique après utilisation, ou peut être équipé de protections jetables.
Le thermomètre électronique propose différentes option possibles comme le thermomètre digital étanche ou le thermomètre électronique flexible Torm. Cette deuxième option est particulièrement utile pour un usage chez des enfants agités.
D’autres encore adoptent la forme d’une tétine pour un contrôle de la température en temps réel sans gêner les tout-petits : Thermomètre Tétine Laica TH3002.


Le thermomètre auriculaire

Le thermomètre auriculaire, comme son nom l’indique, s’insère dans l’oreille pour une mesure dite tympanique. Il s’appuie sur la technologie de l’infrarouge qui permet de capter le rayonnement thermique émis par la membrane du tympan et plus précisément la chaleur du sang qui vascularise l’oreille. Principalement utilisé par le corps médical, que ce soit en cabinet ou en centre hospitalier, le thermomètre auriculaire s'utilise avec des embouts à usage unique qui s’adaptent à l’âge du patient et permettent de préserver l’hygiène de chacun d’eux.
Pour une efficacité optimale, les oreilles doivent êtres propres, sans bouchon de cérumen et vierges d'otite. Étant donné que son positionnement dans le conduit auriculaire conditionne le résultat, ce thermomètre nécessite une certaine habitude dans sa manipulation. C’est la raison pour laquelle il est plutôt destiné aux professionnels de la santé. Par ailleurs, il offre une très bonne alternative à la prise de température rectale.
Nous proposons de nombreux modèles sur Equipmedical: Braun Thermoscan 7, l’Omron Gentle Temp 520 ou encore le Thermoscan Pro 6000.
 

Le thermomètre frontal

Sous la forme d’une bandelette qui se pose directement sur le front, l’indicateur frontal de température est composé de cristaux liquides qui affichent la température via une mesure chiffrée ou un système de couleurs correspondants. Ils sont souvent utilisés sur les enfants en complément d’une prise classique plus précise. Ils ont l’avantage d’être peu encombrants et faciles d’utilisation. Toutefois, ils ne sont qu’un indicateur d’évolution. Vous trouverez sur notre site les modèles suivants : L’indicateur frontal de température Testofront de Spengler ou celui de l'indicateur frontal F-Test.
 

Le thermomètre sans contact

Enfin, le thermomètre sans contact offre une dernière alternative très appréciée des parents. Il possède, en effet, la particularité prendre la mesure de la température corporelle sans contact avec la peau. Placé à quelques centimètres de la tête du patient, il capte la chaleur émise par l’artère temporale, notamment pendant le sommeil de l’enfant. Il présente également l’avantage d’être hygiénique et facile à manier. Il peut, ainsi, être utilisé par toute la famille sans risque de contamination. Certains d’entre eux disposent de plusieurs modes qui leur permettent de mesurer la chaleur d’un biberon, d’un liquide, voire de l’air environnant, afin d’éviter des ambiances surchauffées ou trop froides.
Attention, toutefois, à respecter quelques précautions avant l’emploi de ce type de thermomètre. 
    • La distance idéale avec le front ciblé est de 5 cm, environ, en veillant à ce que la lentille du capteur soit parfaitement placée au centre de la cible.
    • Sensible à la température ambiante, veillez à calibrer préalablement le thermomètre sans contact avant toute prise de mesure, afin de ne pas fausser le résultat. Un simple scan de la pièce ou se trouve l’enfant suffira.
    • Veuillez bien lire la notice avant la première utilisation. Si certains thermomètres nécessitent que l’on rajoute quelques degrés à la mesure, afin de compenser l’éventuelle perte de de chaleur, d’autres sont réglés automatiquement.
    • Il est conseiller de stocker le thermomètre dans une pièce ni trop chaude ni trop froide. 

Nous proposons sur Equipmedical les thermomètres sans contact suivants : Le Termoflash LX-26 évolution, ou le Thermoval Baby.
 

Thermomètre connecté

Suivant la nouvelle tendance des équipements médicaux connectés, le thermomètre se dote également de la technologie afin de répondre à des nouveaux besoins et assurer un suivi plus précis et régulier des patients les plus sensibles. A l’instar d’un babyphone, cet accessoire permet de contrôler en permanence et à distance la température d’un bébé sans risquer de le réveiller en entrant dans sa chambre. Il consiste en un petit patch adhésif qui se fixe sur le front ou sous le bras du bébé et d’une application pour smartphone, le tout connecté via la technologie Bluetooth.
Equipmedical vous propose le thermomètre électronique connecté Temp Sitter.

 

Pour Résumé :

Le choix d’un thermomètre médical dépend de nombreux facteurs et il est tout à fait possible d’associer plusieurs modèles. Dans le cadre familial, le thermomètre classique, qu’ils soit au gallium ou électronique, reste certainement l’outil le plus efficace, en particulier par voie rectale. En fonction de l’âge de l’enfant et de son type de pathologie, les modèles sans contact permettront de contrôler rapidement l’évolution de la fièvre et constitueront un indicateur d’alerte invitant à effectuer une mesure plus précise.
Dans le cadre professionnel, le thermomètre auriculaire offre une très bonne alternative au thermomètre rectal dont l’usage en cabinet est plus délicat à la fois pour le patient et le soignant. Afin d’offrir une bonne fiabilité, certains modèles sont particulièrement sophistiqués.

A propos

odiseo_sylius_blog.ui.blog.about.content

Derniers conseils

Categories