par marque

Hallux valgus : symptômes, causes et traitements

Rares sont les personnes qui n'ont jamais eu mal aux pieds. La douleur au pied peut avoir de nombreuses explications. En effet, le pied est une structure complexe qui se compose de 26 os, de muscles, d’articulations, de ligaments, de nerfs et de tendons. Préserver ses pieds est essentiel pour un bon équilibre, car toute douleur devient vite invalidante.

Parmi les différentes douleurs du pied, l’hallux valgus, plus communément appelé « oignon » est la pathologie la plus fréquente de l'avant-pied. Cette pathologie engendre une déformation du pied caractérisée par une déviation du gros orteil vers les autres orteils occasionnant une excroissance sur la partie extérieure du pied. Cette déviation inesthétique, voir complexante pour certains, peut être douloureuse au quotidien.

Equipmedical vous dit tout sur cette pathologie évolutive : symptômes, causes, conséquences et traitement.
 
 

Définition de l'hallux valgus

 

L'hallux valgus touche 30% de la population âgée en France. Dans 90 à 95 % des cas, l'oignon du pied touche les femmes et dans 90 % des cas, il débute entre 40 et 50 ans.

 

Pour mieux comprendre l'hallux valgus, arrêtons-nous quelques instants sur l'anatomie du pied. Le squelette du pied comprend trois principales parties : le tarse, le métatarse et les phalanges. Chaque orteil est composé de trois phalanges, sauf le gros orteil. Celui-ci est constitué du premier métatarsien prolongé par deux phalanges.

 

L’articulation métatarso-phalangienne (entre le métatarsien et la première phalange), permet au gros orteil de s'articuler facilement lors du déroulé de la marche.


L’hallux, qui signifie « gros orteil » et valgus « vers l’extérieur », apparaît lorsque l’articulation entre la tête du premier métatarsien et la base de la première phalange se déboîte et dévie. L'articulation métatarso-phalangienne devient très saillante, formant une bosse sur le bord interne de l'avant-pied. Cette déformation peut devenir très importante, inesthétique et occasionner des douleurs et des difficultés pour se chausser.

 


Il existe une classification de l'hallux valgus, indiquant le degré de sévérité, qui dépend de l'angle de déviation du gros orteil et de l'importance des autres atteintes du pied :
  • L'hallux valgus léger : la déviation est inférieure à 20°. L’articulation n’est plus alignée, mais la phalange du gros orteil et le métatarse sont encore correctement emboîtés.
  • L'hallux valgus modéré : la déviation se situe entre 20° et 40°. La phalange n'est plus dans l'axe du métatarse et ne s'emboîte plus correctement. Le gros orteil entre en conflit avec l'orteil voisin.
  • L'hallux valgus sévère : l'angle de la déviation est supérieur à 40°. Le gros orteil passe au-dessous ou au-dessus du deuxième orteil.
 

Causes de l'hallux valgus


Cette déformation du pied peut être favorisé par plusieurs facteurs et touche principalement les femmes. Une influence héréditaire reste incontestable (dans 25 % des cas, l'hallux valgus est familial), mais le port de chaussure à talons hauts et/ou à bouts étroits favorise, mécaniquement, son développement. Les chaussures à bout pointu compriment l'articulation des doigts de pieds et les empêchent de prendre appui correctement. Avec les talons hauts, le poids du corps est déporté vers l'avant du pied, appuyant ainsi sur l'articulation métatarso-phalangienne. Cette articulation, bloquée dans la chaussure, ne travaille pas de façon naturelle et finie par se raidir.

L'âge, entre 40 et 50 ans, et la ménopause pourraient également être responsables de l'apparition d'un oignon du pied. L'avancée dans l'âge et la ménopause occasionnent un relâchement des structures fibreuses favorisant l'élargissement de l'avant-pied. Les ligaments hypersouples peuvent aussi être un facteur, tout comme la forme du pied, si celui-ci a tendance à s’affaisser vers l’intérieur. Enfin, certaines maladies neuromusculaires ou rhumatismales augmenteraient le risque de développer un hallux valgus.
 

Symptômes de l'hallux valgus


L'hallux valgus provoque une déformation de l'avant-pied avec la déviation du gros orteil vers le deuxième orteil provoquant une bosse sur le bord interne de l'avant-pied. Le diagnostic est donc simple puisqu'il se voit à l’œil nu :
 
L'hallux valgus peut être douloureux ou non. Il provoque une gêne au chaussage et des difficultés pour marcher.

Le pied peut faire l'objet d'une radiographie pour évaluer le degré de déviation de l'orteil et déterminer l’intégrité des articulations pour écarter d’autres pathologies, comme la goutte et l’arthrite.
 

Les complications d'un oignon du pied


L’hallux valgus est une déformation évolutive. En l'absence de prise en charge, si rien n'est mis en place, la déformation s'aggrave. En effet, le gros orteil dévie de plus en plus vers l’orteil voisin jusqu'à le croiser. L'appui du poids du corps ne se fait plus correctement et tant à se déporter vers les autres orteils. Ces derniers vont se replier « en griffes » du fait de l'écrasement et entraîner l'affaissement de l'avant pied. Leur mauvaise position occasionne alors des fortements dans la chaussure laissant apparaître des durillons et des cors douloureux au niveau de la saillie de l'articulation. Lorsque l'orteil est très déformé, le déséquilibre des charges peut aussi créer des douleurs plantaires avec l'apparition de durillon épais.

L'oignon du pied (bosse déformée et saillante), frotte dans la chaussure et peut provoquer une hyperkératose de la peau voire une inflammation, dénommée bursite, de l'enveloppe de l'articulation métatarso-phalangienne qui se manifeste par une rougeur et des douleurs. Si une plaie se forme au niveau de la bursite, celle-ci peut s'infecter et cette infection peut se propager à l'articulation et à l'os, notamment chez les personnes diabétiques.

Avec le temps, des troubles associés peuvent aussi survenir. L’articulation déformée du gros orteil peut se raidir, perdant de sa mobilité. Une forme d'arthrose dégénérative et inflammatoire se développe alors.
 

Traitements de l'hallux valgus


Si l'hallux valgus évolue par poussées inflammatoires douloureuses, il est possible d’en stabiliser l’évolution et d’atténuer les douleurs.

Equipmedical vous propose un ensemble de protection et d'orthèse adaptées à cette pathologie.
  • La protection Hallux Valgus d’Epitact permet de soulager la douleur en limitant les frottements. Cette protection n’est pas destinée à corriger l’oignon du pied, mais à le protéger pour éviter l’apparition de nouvelles callosités.
  • Les protecteurs d'Hallux Valgus Scholl et leur technologie gel sont destinés à prévenir et soulager les douleurs causées par les frottements et les pressions entre la chaussure et l'Hallux Valgus.
  • L’orthèse corrective souple Epitact limite l’évolution de l’oignon du pied tout en soulageant les douleurs articulaires lors de la marche. Elle permet de redresser le gros orteil en repoussant le premier métatarsien. Le bracelet métatarsien de contention extra fin, permet de limiter l’écrasement et l’élargissement de l’avant-pied.
  • L'orthèse Epitact Sport permet de réaxer l'orteil en douceur tout en le protégeant des frottements de la chaussure lorsque vous pratiquez une activité sportive et ainsi optimiser votre propulsion.
  • L'orthèse corrective de nuit Epitact corrige la déformation et limite son développement. Spécialement conçue pour être utilisée la nuit, elle soulage les douleurs articulaires nocturnes tout en supprimant les pressions et les frottements qui peuvent être désagréables.
Pour limiter le développement de l'hallux valgus, on supprime toutes les chaussures étroites et pointues et on opte pour des chaussures plus larges et adaptées à la pathologie. Vous retrouverez sur Equipmedical toute une gamme de chaussures de confort et une gamme de chaussures CHUT (chaussures thérapeutiques de série à usage temporaire) adaptées aux pieds sensibles souffrant d'un oignon du pied.

Les semelles orthopédiques peuvent être prescrites pour soulager les douleurs articulaires du gros orteil ou les douleurs sous les métatarsiens latéraux en réduisant et en répartissant mieux les appuis.

Sur les conseils de votre médecin ou pharmacien, des médicaments anti-inflammatoires peuvent apaiser la douleur. L’application locale de froid peut également soulager.

Si aucune amélioration n'est constatée avec un traitement médical et podologique, ou que les complications apparaissent, il est possible d’envisager une prise en charge chirurgicale. Cette opération peut corriger la déformation, éliminer la douleur et améliorer la motricité.
 

L’hallux valgus est la déformation la plus fréquente de l’avant-pied. Que cet oignon ainsi formé soit douloureux ou non, il ne faut pas négliger ses conséquences. Cette pathologie évolutive doit être traitée au plus tôt pour limiter les répercussions négatives.

A lire aussi «  Cors, durillons, crevasses, corne : Comment prendre soin de vos pieds ? »