par marque

Tout savoir sur les chaussures CHUT

Le pied est un système articulé et déformable qui comprend 26 os, 16 articulations, 107 ligaments et 20 petits muscles. Le pied supporte et amortit le poids du corps, permet la propulsion lors de la marche et adapte le contact et l'équilibre du corps sur des sols plus ou moins plats.

Le temps passant, il peut subir des déformations sur un plan anatomique, tissulaire ou articulaire. L'hallux valgus est l'une des pathologies les plus répandues. Cette pathologie fait partie des opérations chirurgicales courantes du pied.

De plus, le pied est souvent la première victime d'un objet tombant accidentellement au sol engendrant divers traumatismes ou contusions. En cas d'accident plus important, comme une fracture, le pied peut nécessiter une opération chirurgicale.

La Chaussure Thérapeutique à Usage Temporaire (CHUT) est conçue pour protéger le pied blessé ou opéré. Elle est spécialement étudiée pour assurer le chaussage et le maintien des pieds volumineux et douloureux. Différents modèles de chaussures post opératoires existent, elles peuvent soulager l'avant ou l'arrière du pied.

Chaussure post opératoire, à décharge ou CHUT quelles différences ? Quelles sont leurs caractéristiques et indications ? Pendant combien de temps doit-on marcher avec une chaussure médicalisée ? Equipmédical vous dit tout !
 


La chaussure post opératoire


La chaussure post-opératoire est indiquée immédiatement après l'opération pour pouvoir se déplacer. Elle facilite la déambulation précoce et protège les structures du pied fragilisées par l'acte chirurgical. Elle favorise également la résorption de l’œdème et raccourcit la durée de réadaptation.

Comme la Donjoy Podalight ou Podalux, il s'agit d'une chaussure large, ouverte, qui permet de chausser aisément le pied et peut s'accommoder de tous types de pansements post opératoires. Sa fermeture auto-agrippante simple et rapide, facilite donc une application et une adaptation parfaite du volume de la chaussure au pied opéré.
 

Quelles sont les indications pour une chaussure post-opératoire ?


La chaussure post-opératoire est indiquée dans les cas suivants :
 
  • Phase post-opératoire après chirurgie du pied
  • Protection des structures articulaires et péri-articulaires de l’avant-pied
  • Phase post-opératoire du syndrome de Morton
  • Œdèmes et plaies de l’avant-pied rendant le chaussage impossible
  • Suites opératoires de l'Hallux Valgus
 

Qu'est ce qu'un hallux valgus ?


L'hallux valgus, qu'on appelle aussi "oignon", correspond à une déviation anormale du gros orteil vers le deuxième orteil qui entraîne une déformation de l'avant-pied, au niveau du premier métatarsien et du gros orteil. Il est favorisé par plusieurs facteurs comme l'hérédité, l’âge, ou le port de chaussures à talons hauts et à bouts étroits. L'hallux valgus peut être douloureux à la marche, mais il est parfois totalement indolore. En l’absence d’amélioration avec un traitement médical et podologique, ou d’apparition de complications, il est possible d’envisager une prise en charge chirurgicale.

D'après le site Ameli.fr, 30 % de la population âgée ont un hallux valgus en France. Dans 90 à 95 % des cas, l'hallux valgus touche les femmes. Dans 25 % des cas, la cause de l'hallux valgus est héréditaire.
 

La chaussure de décharge


Les chaussures de décharge sont préconisées en post-opératoire ou post-traumatique. Cette chaussure a pour but de soulager les douleurs, de réduire et/ou de supprimer les gênes mécaniques de l’avant-pied et de favoriser ainsi une bonne cicatrisation des parties molles et une bonne consolidation des ostéotomies (section chirurgicale d'un os).


Chaussure de décharge de l'avant-pied


Pour la mise en décharge de l'avant-pied, la forme de la semelle de ces chaussures permet de réduire la pression à l'avant du pied. Comme la chaussure de sober, la Podomed semelle courte de Thuasne est préconisée dans tout état inflammatoire, infectieux, douloureux ou œdémateux, interdisant temporairement tout appui de l’avant-pied.

Dans le cas du mal perforant plantaire (atteinte du pied caractérisée par une ulcération de la face plantaire), elle permet la cicatrisation rapide si elle est portée à chaque fois que le patient pose le pied à terre.

Les avantages de cette chaussure sont sa simplicité de chaussement et la possibilité, pour le patient, de continuer à « marcher » sans nécessairement utiliser de canne. Elles ont pour inconvénient d'être inesthétique et d'engendrer une inégalité de longueur des membres inférieurs qui empêche les patients de marcher trop longtemps.

Caractéristiques des chaussures de décharge avant :
 
  • Bloc talonnier en flexion dorsale de 10°
  • Talon arrondi pour une marche sûre et confortable
  • La semelle peut être courte, longue ou avec des rebords
  • Intérieur sans couture pour éviter les zones de pression
  • Ouverture complète de la chaussure pour faciliter la mise en place du pied


Indications des chaussures de décharge avant :


Les chaussures de décharge avant sont indiquées après chirurgie de l'avant-pied (Hallux Valgus, Hallux Rigidus, des orteils, ...), lors de pathologies traumatiques ou fractures de l'avant-pied (fractures des métatarsiens, des orteils, …) et lors de pathologies médicales de l'avant-pied : métatarsalgies inflammatoires, maladie de Freiberg, ostéonécrose, syndrome algo neuro dystrophique post-traumatique, mal perforant plantaire, ulcère plantaire.
 

La chaussure de Barouk


La chaussure Barouk est une chaussure thérapeutique CHUT de décharge de l'avant-pied la plus utilisée en post opératoire. C’est un modèle dont les caractéristiques techniques sont recherchées. Elle permet une reprise fonctionnelle immédiate de la marche après une opération. Elle apporte une marche sûre et confortable grâce à son talon arrondi anti-choc. Le bloc talonnier est doublé et le déroulement du pas se fait facilement.
 

Chaussure de décharge de l'arrière-pied


L'appui talonnier est quasiment obligatoire lors de la marche. La mise en décharge de la plante du talon est donc extrêmement compliquée. Ces chaussures de décharge sont efficaces pour la mise en décharge du talon. En effet, la forme de ces chaussures est étudiée pour éviter le contact du talon avec la chaussure ou le sol réduisant ainsi la pression au niveau du talon.

Caractéristiques et indications des chaussures de décharge du talon :

Les chaussures de décharge arrière offrent une ouverture complète de la chaussure pour faciliter la mise en place du pied dans les cas de plaies, ulcères talonniers, bursites, escarre ou brûlure du talon. Le réglage de la chaussure se fait simplement par sangle auto-agrippante et l'intérieur sans couture évite les zones de pression. Elles sont idéales en cas d'atteintes rhumatoïdes douloureuses de l'arrière-pied, de fracture ou de fissure du calcaneum (gros os du talon).
 

Combien de temps après l'opération peut on marcher ?


Il est possible de marcher quasiment immédiatement après l'opération ou au bout de quelques jours avec une chaussure post-opératoire. Le temps d'utilisation d'une chaussure médicale est de l'ordre d'un mois en moyenne. Pendant cette période, les déplacements doivent être limités. Le ménage, les courses ou encore la conduite automobile sont déconseillés.

À partir du premier mois, lorsque les pansements seront retirés et que l’œdème aura disparu, la marche avec des chaussures larges est possible. Soit avec des tennis larges ou des chaussures préconisées en cas de gonflement important comme les chaussures CHUT de confort.

Dans le cas de l'hallux valgus, les délais de retour à la marche sont fonction de la déformation initiale, de l’intervention réalisée et de facteurs qui vous sont propres (poids, solidité osseuse, antécédents médicaux, …).

Lorsque le chirurgien vous autorisera à porter des chaussures classiques, il est préférable de ne plus porter vos anciennes chaussures dont les semelles sont usées et marquées par l'empreinte du pied avant opération. En effet, après l’opération, vous positionnerez votre pied comme il faut et la semelle de votre chaussure doit prendre cette nouvelle position. Mieux vaut donc investir dans une nouvelle paire de chaussures !
 

La chaussure de confort


Certaines pathologies vasculaires, neurologiques, traumatiques ou métaboliques comme le diabète peuvent nécessiter le recours à des chaussures CHUT.

Hormis les chaussures de décharge avant ou arrière, il existe des chaussures thérapeutiques légères, confortables et qui offrent un volume chaussant de l'avant-pied important par rapport à des chaussures classiques. Les podoGIB de Gibaud par exemple sont thermorégulatrices, modulables et réglables pour un excellent confort.

Ces chaussures CHUT de confort interviennent le plus souvent entre la chaussure post-opératoire et la chaussure habituelle, le temps pour le pied de cicatriser et de dégonfler complètement. Elles peuvent aussi être utilisées lors de tout problème touchant l'avant-pied : inflammation, œdème, déformation, pansement, ...

Pour savoir quelle chaussure CHUT de confort choisir, rendez-vous sur notre fiche conseils Chaussures thérapeutiques : les solutions Gibaud.


La chaussure pour plâtre


La chaussure pour plâtre, comme la chaussure de Donjoy, est préconisée en post-opératoire ou en traumatologie. Elle s'utilise en remplacement d'une chaussure normale pour faciliter la marche, empêcher le plâtre de s’abîmer et pour protéger le pied des chocs.



La chaussure médicale est conçue pour protéger le pied blessé ou opéré. Suivant le type de chirurgie pratiquée sur le pied, le choix de la chaussure post-opératoire sera différent selon le besoin d'une décharge à l'avant du pied ou à l'arrière pour soulager le talon. Elle fait partie intégrante du traitement médical pour une guérison complète et est l'étape indispensable avant un retour à une chaussure normale.

La chaussure médicale peut aussi simplement être une chaussure de confort pour les personnes souffrant d'un avant pied extra-large, d'un pied diabétique, d'oedème, d'une inflammation, d'un pansement imposant suite à une blessure ou encore de malformations des pieds comme l’hallux valgus.